Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 11:26

.....et sa mafia !

La contrefaçon de médicaments est un trafic aussi juteux que dangereux. Arte mène l'enquête.

Méfiance: 98 % des médicaments vendus sur Internet seraient des contrefaçons. C'est du moins ce qu'annonce Arte en prélude à une soirée consacrée à ce problème de santé publique qui commence à beaucoup faire parler de lui. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) se montre plus modérée et cite le chiffre de 50 %. Au mieux, ces médicaments contrefaits sont inefficaces. Au pire, ils sont dosés n'importe comment et s'avèrent donc dangereux. Pourtant, en quelques clics, ils peuvent être livrés assez rapidement à domicile. Voilà qui est très tentant pour des personnes qui cherchent à se fournir certains comprimés sans ordonnance ou tout bonnement interdits sur notre territoire.

Heureuse coïncidence: le documentaire Doses mortelles sur la Toile est diffusé au moment où notre Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) lance une campagne d'information au slogan de bon aloi: "Médicaments par Internet? Ne surfez pas avec votre santé!" Mais ce grand marché pharmaceutique à ciel ouvert qu'est le Web n'est qu'une partie d'un problème plus vaste exposé en première partie de soirée dans Au nom du profit. La mafia du médicament.

Comme tout trafic de contrefaçons, celui des faux médicaments est attirant parce que les chances de se faire pincer sont très minces au regard des sommes considérables qu'il peut engendrer: les douanes n'arrivent à contrôler que 3 % des marchandises en transit. De plus, par manque de législation adaptée, les peines encourues par les trafiquants sont très basses par rapport à celles prononcées en cas de trafic de drogue. Dans ce documentaire, les mécanismes du trafic sont mis au jour via l'intervention de faussaires, de victimes mais aussi d'enquêteurs du Bureau allemand des enquêtes douanières ou d'Interpol.

Outre le consommateur et l'industrie pharmaceutique, dont le manque à gagner ne cesse de s'aggraver, les autorités sanitaires souffrent aussi de cette situation qui met à mal leur crédibilité. D'autant plus que le fléau touche essentiellement les pays en développement, en tirant parti de la pauvreté, de l'analphabétisme ou de l'isolement de leurs habitants. Ce qui ne signifie pas que nos pays occidentaux soient à l'abri de tout danger. Ce n'est pas pour rien que les offres de vente de médicaments sont les stars incontestées de nos boîtes à spams, ces courriels indésirables: nous sommes très friands d'automédication.
Pascal De Gendt

 

Source :  Arte

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by charlene59 - dans santé et bien-être
commenter cet article
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 11:47

 

Composées de colbalt-chrome, ces nanoparticules sont utilisées pour fabriquer des prothèses de hanche, et les chercheurs savaient déjà qu'elles pouvaient léser l'ADN au-delà d'une certaine concentration . Mais à leur grande surprise, elles ont causé autant de dégâts de loin qu'en étant en contact direct avec les cellules . S'il est certain que les nanoparticules ne passent pas la barrière, les signaux "d'attaque" pourraient, eux, se propager via des molécules permettant la communication entre les cellules .

Si rien ne prouve encore qu'une telle altération se produit dans le corps humain, les études d'innocuité devront compter avec ces résultats inattendus . Des résultats qui, selon les chercheurs ayant mené l'étude à l'université de Bristol, prouvent surtout qu'il est possible d'agir à distance sur des organes que l'on croyait inacessibles aux médicaments .

 

 

 

 Science et Vie

 

Repost 0
Published by charlene59 - dans santé et bien-être
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 11:44

 

 

 

Depuis 2010, le cancer semble être, selon l'OMS, la première cause de mortalité dans le monde, détrônant les maladies cardiovasculaires . Mais 2010 est aussi l'année de la rispote, entrant de plain pied dans l'ère des traitements "sur mesure", plus efficaces car adaptés à chaque type de cancer, voire à chaque tumeur . Et à en juger par le nombre de nouveaux médicaments de ce type en attente de commercialisation, une chose est sûre : cette révolution de l'oncologie est en marche . Ainsi, entre mars 2008 et fin 2010, l'Agence européenne des médicaments (EMEA) prévoyait l'arrivée de 50 nouveaux anticancéreux sur le marché . Un nombre colossal, qui va continuer de gonfler dans les années à venir . En France, courant 2010, au moins 8 anticancéreux inédits, approuvés en 2009, doivent venir enrichir l'arsenal des médecine .

860 médicaments sont en test :

Parmi eux, l'évérolimus, indiqué dans le cancer du rein avancé, le catumaxomab, pour certains cancers digestifs, ou encore le gefitinib, pour certains cancers du poumon . Des traitements qui s'attaquent à des mécanismes propres aux cellules cancéreuses, contrairement à la chimiothérapie classique qui, elle, "bombarde" indifféremment cellules tumorales et cellules saines . Plus présicément, ces médicaments bloquent des molécules ou des gènes anormaux responsables de l'agressivité ou de la prolifération anarchique d'une tumeur . Or, ces anomalies sont nombreuses et plus la recherche avance et plus le constat s'impose : il y a autant de tumeurs différentes que de patients, chacune comportant sa combinaison unique d'aberrations...D'où la multiplication des traitements, le but étant de neutraliser le plus d'anomalies pour traiter un maximum de cancers .

L'idée des thérapies ciblées n'est toutefois pas nouvelle . Leur "chef de file" est un médicament utilisé depuis plus de trente ans, le tamoxifène, qui agit sur les tumeurs du sein dont la croissance est stimulée par les hormones (oestrogènes) . Autre thérapie ciblée célèbre : l'herceptine, qui a révolutionné en 2001 le traitement du cancer du sein . Elle bloque la molécule HER2, présente à la surface d'un tiers des tumeurs du sein et jouant un rôle dans la prolifération cancéreuse . Depuis, la performance des outils génétiques a permis d'accélérer la recherche . On connaît aujourd'hui près de 400 gènes qui, s'ils sont mutés, peuvent entraîner la cancérisation d'une cellule . Autant de cibles pour des nouveaux traitements . Au total, plus de 860 anticancéreux font l'objet d'essais cliniques . Soit plus du double des médicaments développés contre les maladies cardiaques ou neurologiques . Plus efficaces et moins toxiques que la chimiothérapie classique, ils s'attaquent au talon d'Achille des tumeurs . Ainsi, une nouvelle classe de molécules, les "inhibiteurs de PARP", vient de prouver son efficacité sur les cancers du sein "triples négatifs" (qui ne présentent aucun des trois récepteurs ciblés par les traitements disponibles) . Leur tactique ? Empêcher les cellules cancéreuses de réparer les lésions de l'ADN induites par la chimiothérapie et donc de survivre à cette dernière . Des molécules si prometteuses que les négociations auprès de l'EMEA pour leur commercialisation ont déjà commencé, alors que les essais cliniques sont encore en cours .

ANALYSER LA TUMEUR EN DETAIL

Mais, du fait de leur spécificité, ces thérapies ont un défaut majeur . Chacune n'est efficace que pour quelques malades . 'Plus la recherche avance, plus on subdivise les cancers rares", explique Gilles Vassal, cancérologue à l'Institut Gustave-Roussy, à Villejuif . "Par exemple, seuls 30% des cancers du sein expriment HER2 et peuvent bénéficier de l'herceptine . Or, parmi ces 30 %, seule la moitié va répondre au traitement, car certains gènes confèrent une résistance" . Par conséquent, il faut analyser la tumeur en détail . L'hôpital général du Massachussetts est le premier à s'atteler à la tâche de façon systèmatique . D'ici à la mi-2010 ( on y est), les médecins dresseront la "carte d'identité" génétique des tumeurs de tous les patients avant de leur proposer un traitement . Mais la déferlante de médicaments n'empêche pas les oncologues de garder les pieds sur terre, d'autant que ces traitements ciblés peuvent être cent fois plsu chers qu'une chimiothérapie classique !

 

 

 

 Source : Science & Vie

 

 

 

Repost 0
Published by charlene59 - dans santé et bien-être
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 07:01

L'acné est une maladie banale, produite par la lésion des glandes sébacées, est caractérisée par l'apparition de boutons sur toutes les parties du corps mais plus spécialement sur le visage, la poitrine et le dos .
L'inflammation des comédons avec points noirs et de pustules plus ou moins grosses peuvent laisser des cicatrices épaisses et indurées . Il s'agit généralement d'une infection de l'adolescence (acné juvénile), mais elle persiste souvent jusqu'à l'âge mûr .

acne-femme

 

                     

 
                                                          Nos grands-mères connaissaient plusieurs méthodes    



- A titre préventif contre l'acné, employer la lotion suivante ;

Alcool à 90°...........................   40 g
Glycérine à 28° Baumé.......    1 g
Jus de tomates..................... 100 g
Tamponner le visage chaque matin et rincer à l'eau claire .

Plusieurs recettes à essayer pour soigner l'acné :

- Préparer une décoction de feuilles de laitue à la dose de 60 g de feuilles par litre d'eau . A employer en lotion sur le visage .

- Tamponner légèrement les parties atteintes du visage avec une tomate coupée en deux . Procéder le lendemain avec de l'oseille crue contuse et alterner chaque jour . Laver ensuite à l'eau claire bouillie .

- On peut aussi utiliser 50 g de feuilles d'orties séchées bouillies 1/4 d'heure dans 1/2 litre d'eau pour en faire des compresses . Si la plante est fraîche, ne prendre que 30 g d'ortie . Appliquer avant le coucher durant un mois . Respecter 1 mois de repos et reprendre l'application .

- Si vous aimez le navet, surtout cru !
Manger chaque jour, une tranche de navet cru . Pour faciliter la digestion, on peut râper le navet . Riche en vitamines A, B et C . Il est, avec le chou, un des rares légumes contenant de l'arsenic, du sucre en assez grande proportion, du phosphore, de l'iode et du soufre .

- Appliquer des compresses trempées dans une infusion de 30 g de plantain dans 1/2 l d'eau, le tout ayant bouilli durant 10 bonnes minutes . Application chaque matin sans limitation de durée .


Contre la couperose :

- Lavage de la peau irritée ou couperosée avec de l'eau argileuse, contenant 50 g d'argile pour 1 litre d'eau .
Masser ensuite légèrement, avec l'intérieur de la peau d'un citron .
                                                                                            .............

Contre certaines maladies de peau ( plaques rouges, apparition de boutons...), saupoudrer les parties atteintes de farine de pois chiches .


Sporiasis :

Cette maladie de peau du type gale apparaît sous forme de plaques d'étendue variable . Les croûtes se détachent en fine poussière et laissent à nu une peau vernissée, fragile .
Les soins sont longs et doivent être persévérants pour être efficaces .
Frictionner doucement les endroits atteints au jus de citron en respectant un régime alimentaire strict (pas de graisse, pas de viande, crudités, etc..) .

Contre les rides :

- Appliquer sur le visage soigneusement nettoyé une décoction obtenue avec 15 g de sommités fleuries de millepertuis par litre d'eau .


Contre les poches et les rides (efficace !)

- Appliquer des compresses de pomme de terre râpée pendant 10 bonnes minutes, l'effet est pratiquement immédiat pour les poches et les rides s'atténuent si vous le faites souvent . Après l'application, vous avez une sensation agréable, la peau respire . Et c'est presque gratuit !
Si vous n'avez pas le temps, couper une pomme de terre et passer la partie coupée sur le visage . Renouveler plusieurs fois après la première application .

Cicatrices :

Si vous en avez, essayer l'argile blanche en application tous les jours pendant une vingtaine de jours .
Attendre que l'argile séche avant de rincer à l'eau claire .  

Pour adoucir la peau :

- Utiliser une lotion au tilleul en application sur le visage pour adoucir la peau, notamment après une trop longue exposition au soleil ou aux intempéries . Faire infuser 20 g de tilleul séché par litre d'eau .


Comme tonique de la peau, utiliser de l'eau de rose pour se baigner le visage et le cou à l'aide de compresses tièdes en application . On obtient l'eau de rose par infusion de 40 à 50 g de pétales de roses rouges (dites roses de France ou roses de Provins, rosa gallica) dans 1 litre d'eau . Filtrer le liquide avant utilisation .

Pour les peaux grasses :

- lotionner le visage, chaque matin avant le lavage, à l'aide d'un tampon de coton imbibé largement d'une lotion préparée en laissant infuser 1/4 h, 15 g de feuilles de menthe dans 1 litre d'eau .

- Appliquer sur le visage pendant 1/2 h de fines tranches d'orange





Repost 0
Published by charlene59 - dans santé et bien-être
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 22:57



Pourquoi la lutte contre l'obésité reste une gageure ?


Dix ans se sont écoulés depuis que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrété l'état d'urgence face à l'"épidémie" mondiale d'obésité .
Bilan : entre 1995 et 2005, le nombre de personnes obèses dans le monde est passé de 200 millions à...400 millions !
Sachant qu'est obèse quiconque affiche un indice de masse corporelle (soit la taille en centimètres divisée par le poids en kilogrammes au carré), supérieur à 30 .
Et dans ce domaine, si les Etats-Unis sont un des pays les plus touchés (20 à 30 % d'obèses) derrière entre autres la Suède (40 à 50 %) et l'Arabie Saoudite (30 à 40%), la France n'est pas épargnée . En 1980, une enquête Insee évaluait à 6,1 % de la population de plus de 18 ans la proportion d'obèses ; en 1997, elle atteignait 8,5 % (enquête ObEpi) et, en 2006, 12, 4 % (ObEpi) . Il faut savoir que pour beaucoup de pays, nous n'avons pas de données (source : OMS) pour faire des statistiques concernant le pourcentage d'obèses ( Afrique, Asie, Indonésie...) .
Le premier concerne la capacité de notre organisme à stocker sous forme de graisse l'excès d'énergie apportée par l'alimentation . Si, pendant des millénaires, cet atout a permis de résister aux famines, il est devenu un handicap dans nos sociétés sédentaires et d'abondance . De plus, l'appétence naturelle pour les aliments gras et sucrés, s'avère néfaste maintenant que l'offre est devenue pléthorique . Enfin, des facteurs génétiques peuvent favoriser la prise de poids et se conjuguer à des facteurs psychologiques et culturels . Au final, la vie moderne, rythmée par la télévision, l'ordinateur ou l'automobile, favorise l'obésité en incitant aux grignotages et en mettant à la portée de tous des aliments excessivement riches .

UN FLEAU TRES DIFFICILE A ENRAYER

Le problème, c'est que l'obésité s'avère très difficile à traiter, La prévention semble donc le seul levier pour lutter contre ce fléau . En France, une politique nutritionnelle de santé publique a été initiée avec le premier "programme national nutrition santé "2001-2005, appelé PNNSI mobilisant l'industrie, les associations de consommateurs, les acteurs locaux et les écoles . Sans succès : l'obésité a continué de progresser, pour toucher aujourd'hui 5,9 millions d'adultes .
Actuellement, un second plan, baptisé PNNNSI2 (2006-2010) et doté d'un budget de 47 millions d'euros, vise à améliorer le dépistage et la prise en charge de l'obésité, à réduire de 20 % le surpoids, à augmenter de 25 % l'activité physique .
En adhérant en novembre 2006 à la Charte européenne sur la lutte contre l'obésité, la France a confirmé la nécessité de s'attaquer en priorité à l'obésité infantile et a défini des moyens de prévention : réglementer la promotion des boissons et aliments énergétiques, réduire la quantité de graisses, de sel et de sucre dans les produits transformés, faciliter la consommation de fruits et légumes par des prix attractifs, mais aussi favoriser l'activité physique et sportive...
L'avenir dira si ces mesures parviennent à inverser la tendance . Rien n'est moins sûr, mais les pouvoirs publics n'ont pas le choix .
L'obésité fait le lit de nombreuses pathologies respiratoires, articulaires, cardio-vasculaires...Résultats : les coûts de soins médicaux liés à l'obésité représentent déjà de 2 à 6 % des dépenses nationales de santé . L'urgence est donc sanitaire, mais aussi sociale et économique .




source : Science & Vie

Repost 0
Published by charlene59 - dans santé et bien-être
commenter cet article
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 11:33

 


 SANTE


DES VALVES POUR REPARER LE COEUR


Lorsque la valve cardiaque chargée de faire passer le sang du ventricule gauche à l'aorte est obstruée, il est désormais possible de la remplacer en passant par l'intérieur du système circulatoire sans anesthésie générale . Plus besoin donc d'opérer à coeur ouvert avec les risques majeurs associés à cette interventions .
L'alternative, encore expérimentale, a déjà fait ses preuves .Pour l'instant, elle est encore réservée aux patients les plus fragiles, qui ne supporteraient pas une intervention lourde . " Aujourd'hui, on compte entre 8000 et 9000 valves mises en place dans le monde", indique Alec Vahanian, chef du département de cardiologie de l'hôpital Bichat, l'un des trois centres pionniers en France .
"Cette technique devrait se développer de façon importante en france en 2010" . La première intervention de ce type a été réalisée, il y a 8 ans, par l'équipe d'Alain Cribier au CHU de Rouen .
Les deux valves utilisées aujourd'hui (Edwards Sapien et Core Valve) donnent de bons résultats . Leur implantation s'effectue soit par l'artère fémorale à partir d'une incision dans la jambe, soit par une petite incision dans le ventricule gauche du coeur . Cette dernière est préférable en cas de risques de complication au niveau des artères . Aucun traitement lourd n'est nécessaire, si ce n'est un médicament contre la formation de caillots sanguins et de l'aspirine pur fluidifier le sang .
Pour les patients, "le bénéfice est indénialble", selon Gilles Rioufol, de l'hôpitall Louis Bron à Lyon . Autre avantage ; plus besoin d'une circulation sanguine extracorporelle comme pour une opération à coeur ouvert .

DES PARENTS JEUNES CONCERNES

le rétrécissement, ou sténose, de la valve aortique touche environ 2 à 3 % des plus de 80 ans . "Mais pour le moment, l'implantation s'effectue seulement chez les patients pour qui une intervention chirurgicale classique est à très haut risque, rappelle Alec Vahanian . Une équie complète de cardiologues se réunit pour décider en fonction de l'état du malade si cette technique est envisageable . " Les premiers résultats semblent très positifs, mais "il nous manque trois à quatre ans pour être rassurés sur le comportement à long terme de ces valves qui font l'objet d'études aux Etats-Unis et en France, précise Gilles Rioufol . Pour l'instant, nous intervenons sur des personnes dont la moyenne d'âge est de 82 ans, mais les perspectives devraient bientôt s'élargir ." Des patients beaucoup plus jeunes pourraient en bénéficier, d'où l'importance de s'assurer de la résistance des valves dans le temps . Toutefois, alors que cette voie ne représente que 1 % des remplacements valvaires, son développement soulève un problème financier : ces valves coûtent de 15000 à 20000 euros et ne sont pas prises en charge .



UN NOUVEL ANTIAGREGANT EFFICACE

Une nouvelle arme pour prévenir la formation des caillots sanguins a été présentée fin août au congrès annuel de la Société européenne de cardiologie . Développé par les laboratoires AstraZeneca, Brilinta  -c'est son nom- appartient à la famille des antiagrégants plaquettaires . Il réduirait de 16 % le nombre de crises cardiaques et de décès selon une étude menée sur 18000 patients dans 43 pays . Mais une analyse des sous-groupes de patients montre que son efficacité diminue fortement en cas de prise d'aspirine à haute dose . Autre inconvénient, il nécessite plusieurs prises, contrairement au Plavix de Sanofi-Aventis . Arrivée prévue au deuxième trimestre 2010 .

 

 

Source : Science&vie

Repost 0
Published by charlene59 - dans santé et bien-être
commenter cet article
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 14:05











En réalité, le pollen seul ne déclenche pas d'allergie . Cette réaction est basée sur trois facteurs concomitants : la structure du pollen, sa concentration dans l'air inspiré et le niveau de sensibilité des personnes exposées . En France, entre 10 et 20 % de la population sont concernés par des allergies au pollen . Issu des étamines mâles des fleurs et produit lors de la reproduction des plantes, ce dernier est l'équivalent végétal des spermatozoïdes, il se présente sous forme de petites particules transportées par le vent ou les insectes, qui vont féconder le pistil femelle . Des pollens voyagent dans l'air de janvier à octobre . Mais tous ne sont pas allergisants . Seule un quinzaine de familles partagent ce "privilège" (comme le pollen de bouleau) . Leurs caractéristiques ?
Une taille entre 20 et 60 micromètres de diamètre et une forte concentration dans l'air (40 particules/m3) . Les pollens fabriquent des allergènes, ou protéines allergisantes, qui provoquent la réaction du système immunitaire . Les personnes sensibles réagissent en produisant des anticorps IgE dirigés contre ces substances étrangères . C'est ce qu'on appelle la "voie allergique" . Les IgE se fixent aux mastocytes, cellules granuleuses qui libèrent diverses substances responsables des symptômes allergiques . Les sujets non allergiques, eux, fabriquent des anticorps IgG, qui neutralisent l'allergie et sont ensuite éliminés par le système immunitaire . Dans les années 1920 l'existence d'une forte prévalence génétique a été établie : un enfant dont les parents sont allergiques a 80% de risques de le devenir à son tour . Mais cette pathologie progresse ; de 4 % en 1968, la part d'individus touchés par la rhinite allergique dans le monde est passé à 30 % en 2000 . Du coup, certains spécialistes, comme l'allergologue Pierrick Hordé, s'inquiètent : "Aujourd'hui, des personnes développent des allergies au pollen alors qu'elles n'ont pas de terrain allergique . La faute aux essences d'arbres plantées massivement depuis vingt ans, sans réflexion préalable sur leur potentiel allergisant "
Pollutions industrielle et automobile semblent aussi jouer un rôle non négligeable . "Nos muqueuses respiratoires sont toujours dans un état pseudo-inflammé, déplore Jean-Pierre Besancenot, directeur du groupement de recherche Climat et Santé de Dijon . Or, cet état est très propice à la pénétration des grains de pollen dans l'organisme " .
Le rhume des foins a donc plus de chances de se répandre que de se résorber .


                                               

                                                                                                    
                                 Pollen de tournesol                                                                               Pollen de ricin

                                                                                                                                     
                                                    Images en plus haute résolution : (1228 x 960 pixels)




Source : Science&vie
photo : wikipedia

Repost 0
Published by charlene59 - dans santé et bien-être
commenter cet article
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 09:36

acne-femme.jpg







Pour de simples problèmes d'acné, les effets secondaires d'un médicament à base d'isotrétinoïne peuvent être dramatiques d'après des études et des témoignages .
Les autorités sanitaires tirent la sonnette d'alarme et informent les dermatologues pour éviter d'autres drames .
En effet, les visiteurs médicaux de différents laboratoires ne mettent pas assez en garde sur les effets à risque .Les dermatologues eux-mêmes ne parlent pas toujours de la modification psychiatrique mais des risques encourus pour les femmes enceintes car le foetus peut avoir des malformations à cause de l'isotrétinoïne .La prise de ce genre de médicament nuit fortement à l'état psychiatrique du patient .
Des tentatives de suicide et malheureusement des suicides sont survenus à cause de l'isotrétinoïne . Des douleurs surviennent (mal de dos...) et surtout un mal-être qui poussent les adolescents à mettre fin à leur jour .
Maître Collard, avocat des parents de victimes essaie de défendre leurs causes mais il dit que ce sera difficile .




Repost 0
Published by charlene59 - dans santé et bien-être
commenter cet article

Profil

  • charlene59
  • Je fais des articles sur divers sujets qui m'inspirent : nature,histoire,écriture,musique (entre autres)

Rechercher

Archives

Pages