Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 01:20

Bernadette Lafont

 

L'amoureux délaissé et impuissant face à l'adultère de sa femme de Jean Eustache (extrait de la maman et la putain) :

Jean Estache 1938/1981

" Je ne t’ai pas beaucoup ennuyée ces derniers mois. Je ne t’ai pas couru après. Je n’ai pas cherché à t’empoisonner la vie. Tu as eu le temps de te remettre, de réfléchir. Quel temps perdu... C’était peut-être le temps qu’il fallait pour s’en sortir, pour y voir clair. Maintenant je sais. Chaque matin, chaque jour que nous ne passons pas ensemble est un jour que nous perdons. C’est un massacre. C’est un crime...."

Tout était clair ce matin. Les rues étaient calmes. J’étais bien. Je venais te dire : je viens te chercher. Tu aurais dû dire : je t’attendais. Comme dans la chanson de... je ne sais qui. Tu sais, je te sens en moi si profondément, si proche, que je ne comprends pas que tu ne sentes rien. Je peux bien te dire que je veux vivre avec toi. Que je veux te voir t’endormir, te réveiller. Est-ce si désagréable à entendre ? Je veux vivre avec toi.

Je t’attends depuis des mois, je suis prêt à t’attendre encore, le temps qu’il faudra. Mais toi, pendant ce temps, tu vis avec un autre type. Si tu étais seule, tu réfléchirais, on pourrait sortir ensemble de temps en temps, tu apprendrais de nouveau à me connaître, tu pourrais juger. Et le temps passant, tu saurais un jour si tu veux vivre avec moi ou avec un autre de tes amoureux. Au lieu de quoi, tu hésites, tu ne me dis pas non et chaque jour tu le passes avec un autre type"

***

Tel est l’amoureux transi et incompris. La femme de sa vie passe ses nuits en compagnie d’un autre. L’amoureux transi attend désespérément qu’elle le quitte ; il se morfond. Il lira bien trop tard cette phrase terrible de Guitry : « Une femme ne quitte en général un homme que pour un autre homme - tandis qu’un homme peut très bien quitter une femme à cause d’elle ». Il en déduira, bien trop tard, qu’il ne faut jamais attendre qu’une femme « se libère ». Qu’il faut « prouver son amour » et l’arracher à l’autre. Mais c’est très désagréable ; l’amoureux transi en est bien incapable. Il ne s’en sent pas le droit. Il attend bêtement qu’elle se mette d’elle-même dans cette sorte de chômage sentimental défini par Eustache

 *************

Représentant majeur du courant post-Nouvelle Vague et post-mai 1968, Jean Eustache se raconte essentiellement à travers son oeuvre. Il est révélé par le dérangeant 'La Maman et la putain" avec Jean-Pierre Léaud, considéré comme son film phare . Prix spécial du jury en 1973, le très long métrage 3h30 décrit la complexité des relations hommes/femmes avec une sincérité frappante. 

 

Jean Eustache

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by charlene59 - dans Réflexions-écriture
commenter cet article

commentaires

Léa487 21/07/2010 13:22


Bonjour Charlène, un petit passage pour l'instant je serai pas trop régulière. J'ai déjà vu ce film mais il y a longtemps. Nous avons beaucoup de vent et il fait moins chaud aujourd'hui. C'est pas
plus mal. Bonne fin de journée et gros bisous ma douce


Profil

  • charlene59
  • Je fais des articles sur divers sujets qui m'inspirent : nature,histoire,écriture,musique (entre autres)

Rechercher

Archives

Pages