Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 07:16

24-1-12, Monte-Carlo, rallye auto, vue générale : [photographie de presse] / [Agence Rol] - 1

Vue d'ensemble de voitures pour le rallye Monté-Carlos

Maîtres Gabriel Vialon et Le Boucher présentèrent en 1911, l'idée du premier rallye international de Monaco à Alexandre Noghès, le président du Sport automobile et vélocipédique de Monaco ; Gabriel Vialon s'était inspiré des "Convegni ciclisti" italiens pour offrir à l'automobile naissante et à ses valeureux chauffeurs une spectaculaire possibilité d'expression .

L'idée était complètement folle : traverser l'Europe en plein hiver ! Et même si la moyenne proposée - 10km/h - était faible, il fallait une bonne dose d'inconciensce pour relever le défi . En cette fin d'année 1911, ils étaient pourtant 23 au départ et...autant à l'arrivée .

 

 

[Rallye de Monaco 1912 allignement des voitures] : [photographie de presse] / [Agence Rol] - 1

Allignement des voitures (1912)

 

29, Rallye automobile [de Monaco, janvier 1912], Mlle Cabien sur Peugeot [voiture fleurie] : [photographie de presse] / [Agence Rol] - 1

Melle Cabien, rallye sur Peugeot en janvier 1912

23-1-12, Monte-Carlo, rallye auto, Frankel Egon sur Gräf et Stift, 28/32 HP, [parti de] Vienne : [photographie de presse] / [Agence Rol] - 1

Frankel Egon sur Gräf et Stift

23-1-12, Monte Carlo, rallye auto, André Nagel sur Russo-Baltique 24/30 HP [parti de] St-Péterbourg : [photographie de presse] / [Agence Rol] - 1

André Nagel sur Russo-Baltique (23/1/12)

23-1-12, Monte Carlo, rallye auto, André Nagel sur Russo-Baltique 24/30 HP [parti de] Saint-Pétersbourg : [photographie de presse] / [Agence Rol] - 1

André Nagel sur Russo-Baltique parti de St Pétersbourg

Ces images pieusement conservées du rallye Monté-Carlo nous rappellent sans détours que l'on en était encore au temps des premiers balbutiements de la voiture et que nos arrières grands-parents ne manquaient pas de courage : qui serait prêt aujourd'hui à couvrir au coeur de l'hiver les 3260 km séparant Saint-Pétersbourg de Monaco au volant d'une décapotable ?..

Henry Rougier

Dès sa première édition, le rallye Monte-Carlo entrait dans l'ère des réclamations, contestations et protestations ; elle ne s'est jamais tarie depuis . Le premier vainqueur Henri Rougier, parti de Paris au volant d'une berline Turcat-Méry de 25CV, fut en effet contesté à l'arrivée par le capitaine von Esmach refusant la sixième place qu'on lui offrait car elle ne représentait pas à ses yeux la juste récompense de la performance qu'il avait accomplie en ralliant dans les temps (7 jours et 2 heures) Berlin à Monaco . Pourtant l'année suivante 78 concurrents se faisaient inscrire . D'emblée le ralye avait acquis la notoriété s'attachant aux événements exceptionnels . Ce ne sera pourtant pas suffisant pour assurer définitivement sa perennité et, faute d'argent puis en raison de la guerre, l'épreuve n'est plus organisée jusqu'en 1924 .

Le 29 mars 1925, le rallye Monté-carlo change de nom pour devenir l'Automobile Club de Monaco

La société des Bains de Mer, gérant les plus grand hôtels et le casino, a compris tout ce que le rallye pouvait apporter directement, en remplissant les hôtels à une période creuse et indirectement en tant que facteur promotionnel pour la Principauté . Dès lors, ce fut un rallye qui s'installa dans les moeurs .

Le 14 avril 1929 se court le premier Grand Prix de Monaco .

 

Affiches anciennes sur les transports

Partager cet article

Repost 0
Published by charlene59 - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Profil

  • charlene59
  • Je fais des articles sur divers sujets qui m'inspirent : nature,histoire,écriture,musique (entre autres)

Rechercher

Archives

Pages