Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 14:05











En réalité, le pollen seul ne déclenche pas d'allergie . Cette réaction est basée sur trois facteurs concomitants : la structure du pollen, sa concentration dans l'air inspiré et le niveau de sensibilité des personnes exposées . En France, entre 10 et 20 % de la population sont concernés par des allergies au pollen . Issu des étamines mâles des fleurs et produit lors de la reproduction des plantes, ce dernier est l'équivalent végétal des spermatozoïdes, il se présente sous forme de petites particules transportées par le vent ou les insectes, qui vont féconder le pistil femelle . Des pollens voyagent dans l'air de janvier à octobre . Mais tous ne sont pas allergisants . Seule un quinzaine de familles partagent ce "privilège" (comme le pollen de bouleau) . Leurs caractéristiques ?
Une taille entre 20 et 60 micromètres de diamètre et une forte concentration dans l'air (40 particules/m3) . Les pollens fabriquent des allergènes, ou protéines allergisantes, qui provoquent la réaction du système immunitaire . Les personnes sensibles réagissent en produisant des anticorps IgE dirigés contre ces substances étrangères . C'est ce qu'on appelle la "voie allergique" . Les IgE se fixent aux mastocytes, cellules granuleuses qui libèrent diverses substances responsables des symptômes allergiques . Les sujets non allergiques, eux, fabriquent des anticorps IgG, qui neutralisent l'allergie et sont ensuite éliminés par le système immunitaire . Dans les années 1920 l'existence d'une forte prévalence génétique a été établie : un enfant dont les parents sont allergiques a 80% de risques de le devenir à son tour . Mais cette pathologie progresse ; de 4 % en 1968, la part d'individus touchés par la rhinite allergique dans le monde est passé à 30 % en 2000 . Du coup, certains spécialistes, comme l'allergologue Pierrick Hordé, s'inquiètent : "Aujourd'hui, des personnes développent des allergies au pollen alors qu'elles n'ont pas de terrain allergique . La faute aux essences d'arbres plantées massivement depuis vingt ans, sans réflexion préalable sur leur potentiel allergisant "
Pollutions industrielle et automobile semblent aussi jouer un rôle non négligeable . "Nos muqueuses respiratoires sont toujours dans un état pseudo-inflammé, déplore Jean-Pierre Besancenot, directeur du groupement de recherche Climat et Santé de Dijon . Or, cet état est très propice à la pénétration des grains de pollen dans l'organisme " .
Le rhume des foins a donc plus de chances de se répandre que de se résorber .


                                               

                                                                                                    
                                 Pollen de tournesol                                                                               Pollen de ricin

                                                                                                                                     
                                                    Images en plus haute résolution : (1228 x 960 pixels)




Source : Science&vie
photo : wikipedia

Partager cet article

Repost 0
Published by charlene59 - dans santé et bien-être
commenter cet article

commentaires

Profil

  • charlene59
  • Je fais des articles sur divers sujets qui m'inspirent : nature,histoire,écriture,musique (entre autres)

Rechercher

Archives

Pages