Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 22:57



Pourquoi la lutte contre l'obésité reste une gageure ?


Dix ans se sont écoulés depuis que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrété l'état d'urgence face à l'"épidémie" mondiale d'obésité .
Bilan : entre 1995 et 2005, le nombre de personnes obèses dans le monde est passé de 200 millions à...400 millions !
Sachant qu'est obèse quiconque affiche un indice de masse corporelle (soit la taille en centimètres divisée par le poids en kilogrammes au carré), supérieur à 30 .
Et dans ce domaine, si les Etats-Unis sont un des pays les plus touchés (20 à 30 % d'obèses) derrière entre autres la Suède (40 à 50 %) et l'Arabie Saoudite (30 à 40%), la France n'est pas épargnée . En 1980, une enquête Insee évaluait à 6,1 % de la population de plus de 18 ans la proportion d'obèses ; en 1997, elle atteignait 8,5 % (enquête ObEpi) et, en 2006, 12, 4 % (ObEpi) . Il faut savoir que pour beaucoup de pays, nous n'avons pas de données (source : OMS) pour faire des statistiques concernant le pourcentage d'obèses ( Afrique, Asie, Indonésie...) .
Le premier concerne la capacité de notre organisme à stocker sous forme de graisse l'excès d'énergie apportée par l'alimentation . Si, pendant des millénaires, cet atout a permis de résister aux famines, il est devenu un handicap dans nos sociétés sédentaires et d'abondance . De plus, l'appétence naturelle pour les aliments gras et sucrés, s'avère néfaste maintenant que l'offre est devenue pléthorique . Enfin, des facteurs génétiques peuvent favoriser la prise de poids et se conjuguer à des facteurs psychologiques et culturels . Au final, la vie moderne, rythmée par la télévision, l'ordinateur ou l'automobile, favorise l'obésité en incitant aux grignotages et en mettant à la portée de tous des aliments excessivement riches .

UN FLEAU TRES DIFFICILE A ENRAYER

Le problème, c'est que l'obésité s'avère très difficile à traiter, La prévention semble donc le seul levier pour lutter contre ce fléau . En France, une politique nutritionnelle de santé publique a été initiée avec le premier "programme national nutrition santé "2001-2005, appelé PNNSI mobilisant l'industrie, les associations de consommateurs, les acteurs locaux et les écoles . Sans succès : l'obésité a continué de progresser, pour toucher aujourd'hui 5,9 millions d'adultes .
Actuellement, un second plan, baptisé PNNNSI2 (2006-2010) et doté d'un budget de 47 millions d'euros, vise à améliorer le dépistage et la prise en charge de l'obésité, à réduire de 20 % le surpoids, à augmenter de 25 % l'activité physique .
En adhérant en novembre 2006 à la Charte européenne sur la lutte contre l'obésité, la France a confirmé la nécessité de s'attaquer en priorité à l'obésité infantile et a défini des moyens de prévention : réglementer la promotion des boissons et aliments énergétiques, réduire la quantité de graisses, de sel et de sucre dans les produits transformés, faciliter la consommation de fruits et légumes par des prix attractifs, mais aussi favoriser l'activité physique et sportive...
L'avenir dira si ces mesures parviennent à inverser la tendance . Rien n'est moins sûr, mais les pouvoirs publics n'ont pas le choix .
L'obésité fait le lit de nombreuses pathologies respiratoires, articulaires, cardio-vasculaires...Résultats : les coûts de soins médicaux liés à l'obésité représentent déjà de 2 à 6 % des dépenses nationales de santé . L'urgence est donc sanitaire, mais aussi sociale et économique .




source : Science & Vie

Partager cet article

Repost 0
Published by charlene59 - dans santé et bien-être
commenter cet article

commentaires

mitokola 23/03/2010 17:56


Mal du siècle ? Mal de soi ?
C'est drôle, les animaux ne sont pas obèses....
L'homme ? j'en viens à croire que l'homme est tout sauf animal... pauvre homme !!!
C'est vrai que la société fait tout ce qu'il faut pour rendre l'enfant obèse... mais ce n'est qu'un enfant... que font les parents ?


Léa487 23/03/2010 09:39


Bonjour Charlène, Ah!! aujourd'hui nous c'est grand soleil mais chut!!! il faudrait pas qu'il parte avant ce soir. On revit de suite même avec mon mal de tête depuis hier qui veut pas passer. Bonne
journée et gros bisous ma douce


Didier 22/03/2010 11:24


C'est un très bon constat que tu révèle la
mais il sera très difficile de l'enrayer des habitudes ont été prises et comme toujours le moment d'inertie est grand et les pouvoirs publics réagissent toujours a contre temps
bonne semaine Charlène
amitiés
Didier


Léa487 22/03/2010 10:06


Bonjour Charlène, j'aime bien tout tes articles, ils sont vraiment interessants. L'obésité est en partie une cause de notre société. On nous vend des produits bourrés de sucre ou de sel et de
matières grasses à bas prix et les personnes défavorisées mangent que de ça. On installe les enfants devant la télé avec chips et coca.... Les animaux sont élevés avec un tas de produit pour les
faire prendre du poids et apres on mange cette nourriture bas de gamme. En partie voilà la cause de l'obésité, il y a l'oisiveté et la dépression qui jouent aussi sur le poids. Bon lundi et de gros
bisous ma douce


Profil

  • charlene59
  • Je fais des articles sur divers sujets qui m'inspirent : nature,histoire,écriture,musique (entre autres)

Rechercher

Archives

Pages