Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 10:44

 15 septembre 1894 - 12 février 1979

 

Jean Renoir répondait avec une bonhomie malicieuse, propre à couper court à tous les procès d'intention  : "Moi, je suis un gars rétrograde, un peu simple, et pas malin" .

L'auteur de La Partie de campagne et de La Grande Illusion n'a jamais caché tout ce qu'il devait à son père . Dès sa naissance, le 15 septembre 1894, le cinéaste a baigné dans un univers essentiellement plastique d'où devait découler toute sa philosophie de la vie . Une philosophie panthéiste, presque écologique, que bon nombre de ses films hédonistes, et dont Auguste Renoir, par son exemple, fut, en effet, l'inspirateur .


"Cette croyance dans l'unité du monde se traduisait chez Renoir, raconte son fils, par le respect et l'amour de tout ce qui est vivant . Quand il se promenait dans les champs, il se livrait à une étrange danse, à la seule fin de ne pas écraser une touffe de pissenlits . Il considérait qu'en détruisant une fourmi, on détruit peut-être l'équilibre d'un grand empire ."


C'est d'ailleurs du reste l'oeuvre du grand peintre qui devait pousser le jeune Jean Renoir, au sortir de la Première Guerre mondiale, à devenir cinéaste . Peu avant sa mort, en 1919, Auguste Renoir avait vu ses derniers jours réjouis par la présence de Dédée, un modèle dant le corps potelé et le sourire allègre ne devaient guère tarder à séduire le fils . Mais Dédée voulait faire du cinéma, et c'est pour faire plaisir à celle qui était devenue se première épouse que Jean Renoir, en 1924, tourne son premier film, La Fille de l'eau . Dans lequel Dédée, sous le pseudonyme de Catherine Hessling, tient le premier rôle .

Blonde à la rose (Auguste Renoir), Dédée en 1915

 

LA BEAUTE NATURELLE


Jean Renoir ne se destinait alors nullement à une carrière cinématographique, mais les jeux étaient faits . Ce que l'on trouve dans ce premier film, c'est déjà un style, une manière e s'abandonner à la beauté naturelle, un goût du plein air qui faisait alors singulièrement défaut au cinéma français :

"C'était une histoire sans importance littéraire, précise Jean Renoir . Lestringuez et moi avions écrit ce scénario pour mettre en valeur les qualités plastiques de Catherine Hessling . La magie de la forêt de Fontainebleau nous y aidait . L'intrigue était qu'un prétexte à des plans présentant une valeur purement virtuelle . "

     Aprés La fille de l'eau, Renoir tournera successivement Nana, La Petite Marchande d'allumettes, On purge bébé,  La Chienne, La nuit du carrefour, Boudu sauvé des eaux, Madame Bovary, Toni et Le Crime de Monsieur Lange . Puis en 1936, c'est La Partie de campagne, son premier chef-d'oeuvre, dont le cinéaste Alexandre Astruc dira :    

"De quel Renoir s'agit-il ici ? Est-ce Auguste, Jean, le père, le fils ? Je ne sais plus . La tradition royale de ces familles d'artistes, qui couvrent de leur ombre hautaine plusieurs pages du dictionnaire biographique, coule ici comme la sève bourdonnante des arbres, passe de veine en veine, épouse le fil nonchalant de cette Marne sournoise, et gonfle, gonfle avec elle jusqu'à devenir une nappe bouillonnante, où tout se noie, se mêle, se confond, où l'exquis visage en papier chiffonné de Sylvia Bataille, pendant sur son épaule comme un coquelicot fauché, se fixe, s'arrête un instant de battre les paupières, et s'incruste dans la matière grumelée d'une toile ."


PROFONDEUR ET DIGNITE

 

En 1936, Jean Renoir est entraîné dans l'euphorie du Front populaire, qui lui inspire La Vie est à nous, dont le scénariste n'est autre que Paul Vaillant-Couturier, puis, en 1938, La Marseillaise . Une évocation fraternelle et nuancée de la Révolution française qui, à gauche, sera loin de faire l'unanimité . Le cinéaste, ne dira-t-il pas qu'en tournant ce film, il a éprouvé une sympathie irrésistible envers Louis XVI dont son propre frère, Pierre Renoir n'était nullement communiste, ni même socialiste, et le joyau de cette période équivoque demeure incontestablement La Grande Illusion (1937) .

Fichier:Chateau Haut Koenigsbourg.JPG

Chateau du Haut-Koenigsbourg où fut tourné le film "La Grande Illusion" .


On ne dira jamais assez combien cette oeuvre magnifique et pacifiste, qui exalte la fraternité guerrière avec une profondeur et une dignité inégalées, incarne l'espoir d'une Europe réconciliée . La Grande Illusion n'est pas seulement, en effet, un grand film français, c'est aussi un grand film européen dans lequel la France et l'Allemagne découvrent leurs différences et y trouvent symboliquement toutes les raisons d'unir leurs destinées .

Après la Bête humaine et La Règle du jeu, Jean Renoir s'en va aux Etats-Unis où il restera jusqu'à la fin de la guerre . Il y tourne des films de valeur très inégale et éprouve à ses dépens les dangers du déracinement . Trop français pour pouvoir réaliser de bons films américains, Jean Renoir avait du reste, avant la guerre, pris nettement position contre les prétentions du cinéma "international" et lutté contre ce qu'il appelait, avec sa truculence habituelle, la "salade russe" :

"Ce que l'on appelle la salade russe, avec tous les légumes et toutes les herbes mêlés, en une espèce de mixture, c'est très nettement de la mauvaise cuisine . La bonne cuisine, cela consiste à faire du boeuf qui sente le boeuf, des pommes de terre  qui sentent les pommes de terre, ou du poisson qui sente le poisson" .


LA "BONNE CUISINE"


Après la guerre, Jean Renoir ne retrouvera sans doute jamais les secrets de cette "bonne cuisine" . Sauf peut-être dans Le Fleuve, admirable et délicieux poème panthéiste, dans  Le Carrosse d'or, succulente féerie théâtrale, dans les meilleures séquences du Caporal épinglé, et dans ce bouleversant testament philosophique et esthétique que constitue son dernier film, Le Petit Théâtre de Jean Renoir .

 


 

 

Michel Marmin Le Figaro

Partager cet article

Repost 0
Published by charlene59 - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Didier 03/03/2010 21:58


Un sacré bonhomme haut en couleur
belle nuit
amitiés
Didier


Profil

  • charlene59
  • Je fais des articles sur divers sujets qui m'inspirent : nature,histoire,écriture,musique (entre autres)

Rechercher

Archives

Pages