Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 14:54

Fichier:Mona Lisa.jpeg

  LA JOCONDE   



Hauteur, soixante-dix-sept centimètre ; largeur : cinquante- trois ; peint sur un panneau de peuplier, voici le tableau le plus connu du monde : le portrait, par Léonard de Vinci, de Mona (abréviation de Madonna) Lisa, plus connu en France sous le nom de " la Joconde" . La perle la plus précieuse u musée du Louvre, à propos de laquelle les experts sont au moins d'accord sur un point : aucune oeuvre d'art au monde n'a exercé sur le public une pareille fascination .
Léonard de Vinci peignit la Joconde vers 1500 et, selon l'historien italien Vasari, il y aurait travaillé quatre ans, sans parvenir à un résultat qui le satisfit . Plus tard, ayant perdu la faveur du pape Léon X, qui préférait à son génie vieillissant la fougue de son rival Michel-Ange et la jeunesse triomphante de Raphaël, Léonard céda l'invitation de François premier qui mettait à sa disposition le manoir de Coux, voisin de son château d'Amboise . C'est là, dans cette demeure de briques roses dominant de ses tourelles le pays des près et des bois, estompé par la brume de la loire, qu'il devait finir ses jours, en 1519 .
Il avait soixante-deux ans lors de son arrivée à Amboise . Dans ses bagages, se trouvaient quelques tableaux, dont l'un ordinairement recouvert de gaze et qu'il ne découvrait que pour le retoucher (de la main gauche, son bras droit étant paralysé) . D'après Vasari, le modèle qui avait posé pour ce portrait était Madonna Lisa, épouse d'un citoyen de Florence nommé Francesco del Giocondo, et ce tableau lui aurait été commandé par Julien de Médicis, qui s'intéressait à la belle . Une précision : pour faire prendre patience à celle-ci pendant les quatre ans de pose, le peintre avait dû faire appel à des musiciens, des chanteurs et des bouffons .
C'est en octobre 1517 que François premier eut la révélation du visage de Mona Lisa et de son sourire énigmatique .
Il acheta aussitôt le tableau, au prix de douze mille livres, somme énorme pour l'époque . Le bruit fait autour de l'oeuvre de Léonard fut tel que, quelques temps après, le duc de Buckingham, ambassadeur d'Angleterre, lui offrit de l'acquérir au nom de son maître . françois, prêt à céder, par diplomatie, finit par refuser, à la prière de son entourage . C'est ainsi que la Joconde resta française .
Depuis que Léonard repose dans la chapelle royale du château d'Amboise, elle a beaucoup vieilli, beaucoup moins du fait des outrages du temps que de la main des restaurateurs . La couleur de son ciel a verdi et, ce qui est pire, le visage de jadis, éclatant de fraîcheur, a jauni sus le vernis tandis que certains détails, comme les cils, disparaissaient . Néanmoins, son mystère et son pouvoir de fascination sur les foules est resté entier . Qui est réellement cette Joconde ? On amis en doute qu'elle fût Lisa del Giocondo . Pour certains, il s'agit de Philiberte de savoie, pour d'autres, d'Isabelle d'Este, protectrice du peintre .
D'autres encore, sur la foi d'une certaine ressemblance avec Bacchus, peint par Léonard, affirment que la Joconde est en fait un jeune garçon travesti en fille . Quant à Freud, il suggère que le sourire de Mona Lisa pourrait bien être celui, sublimé, de la propre mère de l'artiste, la paysanne Catharina . Plus sagement, la plupart des historiens se contentent de reconnaître en la Joconde les traits de Lisa des Giocondo, mais "purifiés des contingences et rapprochés d'une image intérieure de la beauté féminine" .
Best-seller de la carte postale et déjà héroïne de huit films, la Joconde, qui a fait le voyage de New-York et de Tokyo, est, aussi, devenue une héroïne de faits divers . Le lundi 21 août 1911, un artiste peintre, qui était venu la copier au Louvre, s'aperçut qu'elle avait disparu . C'était le premier vol du siècle . Deux ans plus tard, un ex-maçon italien la rapportait, cachée au fond d'une malle à double fond, à un antiquaire, également italien, qui la restitua à la France . Le maçon, qui prétendait avoir agi pour des motifs politiques fut emprisonné . L'antiquaire reçut la rosette d'officier de l'instruction publique, mais fut débouté du procès qu'il intentait à l'Etat français auquel il réclamait dix pour cent de la valeur du tableau, les experts désignés n'ayant pu se mettre d'accord sur le prix du fameux sourire .


Partager cet article

Repost 0
Published by charlene59 - dans histoire
commenter cet article

commentaires

charlene59 22/01/2010 14:59


C'était peut-être une coquine, Géo !Hihihi
Amicalement


charlene59 09/01/2010 22:56


bonsoir
je ne sais pas pour la grippe A
Mon fils a eu la grippe et du Tamiflu avant les vacances de Noël car nous n'avons pas fait de vaccin !Et çà s'est bien passé .
On ne sait plus qui croire ni quoi penser, ils aiment créer une panique d'un côté pour qu'on oublie quelque chose de l'autre côté !!Ce n'est plus comme avant de tout façon
bonne nuit
à bientôt


geo 09/01/2010 18:10


bonsoir Charlène...
merci de votre visite!!
intéressante cette Joconde..et son histoire est digne de sa célébrité.
J'ai toujours de l'admiration pour ce tableau..car je trouve que cette Joconde a un regard un brin coquin...
amicalement


lea487 09/01/2010 09:47


Bonjour Charlène, merci de ton passage, ton blog est bien aussi, joli minou, je me demande si cette grippe A tant médiatisée est bien réelle ou si c'est une simple rumeur amplifiée volontairement
pour faire vendre des vaccins et autres au profit des labos. Bonne journée et bisous


Victor DEL REY 08/01/2010 19:31


Quel sujet intéressant. C'est ce que j'essaie de faire sur le mien.

N'hésitez pas à visiter mon blog et ses buts :
http://victordelrey.over-blog.com/
A bientôt !!!


Profil

  • charlene59
  • Je fais des articles sur divers sujets qui m'inspirent : nature,histoire,écriture,musique (entre autres)

Rechercher

Archives

Pages