Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 12:37





Les origines de l'El Dorado

Ce pays fut inventé vers 1536 par le lieutenant général Sebastian de Belalcaçar et également par ses soldats qui l'accompagnaient en garnison à Quito .
Pourquoi ?
Sa provenance émane d'un indien qui racontait que dans la vallée de Santa Fe ou de Bogota un seigneur était entré dans un lac avec quelques balsas et que son corps entièrement nu devint fort éclatant après une onction de gomme et une application de parcelles d'or .
Belalcaçar donna à ce pays le nom de province de l'El Dorado ; on pense que ce lac était le lac Guatavita, à 30 kilomètres au nord de Bogota mais on situa également ce pays de Cocagne entre l'Amazone et l'Orénoque .
Quelques chroniqueurs sont certains que l'El Dorado fut imaginé par un lieutenant de Pizarre nommé Orellana .
Martinez affirma qu'il était resté 7 mois dans la ville d'El Dorado et produisit une carte de province, reconnaissable grâces aux trois montagnes : La première était l'or, la deuxième d'argent, la troisième de sel .
La capitale de ce pays imaginaire était Manoa et son souverain s'appelait Grand Paytiti ou Grand Moxo ou Grand Paru ou Enin, ou encore mieux : le roi doré 'El Dorado) .
Cette capitale était encore appelée cité des Omeguas ou Omaguas, mais c'était l'El Dorado ou Manoa, pas encore connu sous ces noms .
Plus tard, on donna une explication à cette légende : le jeune frère d'Atahualpa, l'Inca qui régnait à Cuzco, s'était réfugié avec des trésors dans l'intérieur des terres où il avait crée un nouvel empire .
Ces traditions reposent tout de même sur un fondement car le dernier des souverains du Pérou, Manco se retira par devoir dans la cité secrète de Machu-Pichu qui ne fut découverte qu'en 1911 .
Il est fort probable que d'immenses trésors sont cachés dans cette cité perdue sur l'Altiplano
.

Rêves, délires et morts

Le mythe de l'Eldorado arriva peu à peu dans de mystérieuses régions du Brésil .
Le chroniqueur de Magalhaeus Gandave rapporte cette étonnante information :
"Des indiens du pays de Santa Cruz, se trouvant mal à l'aise dans leur pays, s'enfoncèrent dans les vastes solitudes de l'intérieur . La fatigue et les misères en firent périr un grand nombre et ceux qui survécurent arrivèrent dans le pays où il y avait de grands villages, une population nombreuse et tant de richesses, qu'ils affirmèrent avoir vu de très longues rues habitées par des gens dont l'unique occupation était de travailler l'or et les pierreries .
Les habitants leur voyant des outils en fer..et entendant parler des Portugais  blancs et barbus ou des Espagnols de Pérou..leur firent présent de boucliers garnis d'or, les priant de les emporter dans leur pays et d'annoncer qu'ils étaient prêts à échanger des choses de ce genre contre des outils en fer..."
Puis l'Eldorado remonta au nord jusqu'aux Etats-Unis : il fut placé à Quivira en Californie .
Mythes, rêves, imaginations, "errances mortelles" ...tout ce que la fièvre de l'or, la cupidité et la soif d'aventures peut inspirer à l'homme, le Nouveau Monde le vécut durant plus de trois siècles...jusqu'à nos jours devrait-on dire !
Vasques de Cornado trouva le prêtre Jehan dans Cibola, à environ 400 lieues au nord du Mexique et Alexandre de Humboldt a écrit que l'on avait découvert dans ces partages un débris des navires du Cathay !



Partager cet article

Repost 0
Published by charlene59 - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Profil

  • charlene59
  • Je fais des articles sur divers sujets qui m'inspirent : nature,histoire,écriture,musique (entre autres)

Rechercher

Archives

Pages