Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 06:01

 

 Ludwig van Beethoven (1770-1827) : [portraits et documents] - 1

 

  17 décembre 1770/26 mars 1827

 

Entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XIX vit, à Vienne, un homme aux coutumes plutôt singulières........

On le voit errer à travers la ville, ou plus souvent dans les prés et les bois, tantôt marchant, tantôt courant ; il gesticule et se parle à lui-même ; souvent il chantonne ; puis il s'arrête net, et prend des notes sur un carnet . Les poches de sa redingote gonflées par une quantité de papiers écrits, il s'étend sur l'herbe et se repose, sans nul souci de la pluie....

Lorsqu'il rentre en ville, il s'arrête chez quelque antiquaire et demeure fasciné, comme un enfant, par les vitrines remplies d'objets vieux et cassés . Il y trouve presque toujours quelque chose à son goût qu'il achète et rapporte jalousement chez lui .

 

 

 Ludwig van Beethoven (1770-1827) : [portraits et documents] - 44

 

 Sa maison ?...quel lieu étrange .

Il y règne un tel désordre, et il y a un tel mélange d'objets beaux ou laids, modestes ou précieux, qu'il est impossible de dire si elle est luxueuse ou misérable .

Partout, sur les meubles, sur les tables, et jusque sur un gros clavecin sont amassés des objets de toutes sortes qui, en grande partie, sont le fruit de ses visites chez les antiquaires ; candélabres de cuivre, encriers de bronze, estampes, bustes et statuettes, amphores et petits vases, livres, petits soldats en tenue de hussards ou de cosaques, pièces de monnaie . Pour rendre ce désordre encore plus complet, viennent s'y ajouter  des objets d'usage domestique, abandonnés et épars ; bouts de chandelle, bouteilles, petits plats avec des restes de repas, tels que des macaronis au parmesan dont il est friand .

Le désordre de sa maison contraste avec l'ordre et la distinction de sa garde-robe : redingote de drap bleu, habit vert foncé, chaussettes, patalons, gilets et cravattes blanches, ses chaussures sont également blanches, comme le veut la mode (bien qu'il parte se promener sans même les avoir lacées) .

Le fait que cet homme puisse vivre ainsi n'a qu'une explication : il demeure étranger à tout ce qui se passe autour de lui . Il est toujours absorbé par ses pensées ; son esprit construit sans cesse .

Le voici assis devant sa table de travail, encombrée de piles de papier à musique . Il chantonne bouche fermée des mélodies, et, tandis qu'il écrit, il bat la mesure avec le pied .

Pour lui, il n'existe pas d'autres sons que ceux de la musique qu'il crée . De temps à autre, il se lève et improvise sur le violon, la viole ou le clavecin, des thèmes musicaux qu'il dévelope avec des variations merveilleuses . Puis il se remet à écrire ; avec une rapidité incroyable, il remplit des feuilles et des feuilles de notes de musique . Cet homme est l'un des plus grands compositeurs qui aient jamais existé, peut-être même le plus grand : Beethoven .

 

 

 

 Ludwig van Beethoven (1770-1827) : [portraits et documents] - 22

 

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : [portraits et documents] - 60

UN ENFANT PRODIGE

 

                                                                                                                                                                                                                                              La La famille de Beethoven était d'origine flamande . Son grand père, qui s'était installé à Bonn en qualité de musicien de la Cour, tenait en outre, un commerce de vin .

Johann qui était devenu musicien de la cour au début de décembre 1770, fut le père de Ludwig...et son premier maître . Il pensa tout de suite tirer profit des dons prodigieux que semblait avoir son fils .

C'est ainsi que dans une académie de Cologne l'enfant prodige donna son premier concert à l'âge de huit ans (son père l'ayant d'ailleurs faussement déclaré comme âgé de six ans) .

Johann ayant fini ses jours complètement alcoolique, d'autres maîtres se succédèrent auprès du jeune Ludwig et, à quinze ans, l'élève obtenait déjà un emploi d'organiste ; introduit dans les familles nobles comme maître de musique, il écrit alors ses premières compositions .

A 22 ans, il s'installe définitivement à Vienne, où il est applaudi dans les salles de concert les plus aristocratiques .

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : [portraits et documents] - 57

 

LE DRAME DE LA SURDITE

 

Ainsi commence sa vie d'artiste, aussi grande que malheureuse . Il a à peine 26 ans lorsque apparaissent les premiers signes symtômes d'un mal qui sera pour lui une tragédie : la surdité . Durant des années, il refuse de l'admettre : honteux de montrer aux autres cette infirmité qui l'empêche d'entendre sa propre musique, d'enseigner ou de diriger l'orchestre . Il se renferme en lui-même, devient irascible et méprisant des conventions sociales . De peur qu'on le plaigne, il prend avec tous un revêche, et finit par perdre même ses plus chers amis .

Pourtant son âme est sensible, sa bonté grande, son besoin d'affection et d'amitié infini ! La musique qu'il nous a laissée nous  le dit avec certitude ; elle témoigne d'une extraordinaire richesse de sentiments : joie ou douleur, tranquilité et paix, frayeur de la guerre ; gloire ou désolation, y sont intensément exprimées .

 

 

Fichier:Beethoven Heiligenstaedter Testament.jpg

Première page autographe du document bouleversant connu sous le nom de Testament de Heiligenstadt, rédigé par Beethoven le 6 octobre 1802 et retrouvé après sa mort. Désemparé par sa surdité débutante, le compositeur y exposait son désespoir et la volonté de continuer qu'il trouvait dans son art. La composition de la Troisième Symphonie l'arracha à cette crise

 

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : [portraits et documents] - 27

 

Triste et seul, comme il a vécu, Ludwig Van Beethoven meurt à Vienne le 26 mars 1827 ; il a cinquante-six ans .

 

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : [portraits et documents] - 50

  Monument funéraire de Ludwig Van Beethoven (Vienne)    

Partager cet article

Repost 0
Published by charlene59 - dans histoire
commenter cet article

commentaires

mitokola 04/05/2010 11:46


Merveilleux article pour un des plus grands musiciens (c'est en tout cas mon avis mais bien sûr, chacun ses goûts...), merci de tout coeur pour ce superbe hommage que tu lui rends, c'est vraiment
un très beau commentaire...

Je te souhaite une bonne journée,

Bisous


Jp Dudul 04/05/2010 08:26


Bonjour Charlène,

Très bon document sur ce génie !

Bises de Jean-Pierre


Profil

  • charlene59
  • Je fais des articles sur divers sujets qui m'inspirent : nature,histoire,écriture,musique (entre autres)

Rechercher

Archives

Pages